La journée du patrimoine à St. Louis

Les 15 & 16 septembre se sont déroulé les journées du patrimoine, à cette occasion l’association Cap au nord entreprendre et l’ADDAP13 ont organisé une ballade au fil du ruisseau des Aygalades afin de découvrir le riche passé industriel du quartier.

A l’ombre d’un frêne jouxtant la villa Aurenty du parc Billoux, le professeur d’Histoire de l’université de Provence Philippe Mioche, les membres de l’association Cap au nord et les jeunes guides de l’ADDAP13 accueillent les curieux autour d’une exposition de vieilles photos d’ouvriers et d’usines.

Une fois réuni, L’universitaire introduit la ballade en replaçant le contexte historique du quartier. Avant la révolution industrielle, St. Louis était une vaste prairie comportant une douzaine de bastides appartenant à de riches citoyens marseillais, au cours du XIXème siècle ils firent place aux entrepreneurs qui installaient leurs usines au fil des années. Situé à un jet de pierre de la rade de la Joliette, profitant du ruisseau des Aygalades et de la ligne de chemin de fer le quartier fleurit d’usine avec notamment le plus important site de production d’alumine de son époque.

La ballade commence avec la visite de l’entrepôt du négociant en acier Descours et Cabaud, présent depuis plus d’un siècle dans le quartier, elle se poursuit avec un passage sur le site de l’usine de sucre St. Louis fondé en 1878. Ce dernier employait environs 2000 personnes à ses débuts avant de littéralement fondre en passant à environs 300 salariés, cette baisse se traduit surtout par un changement des techniques de production.

La promenade nous mène ensuite sur la butte du quartier, constitué des déchets de l’usine d’alumine aujourd’hui disparue. Sur ces hauteurs les randonneurs urbains ont pu prendre des clichés uniques du quartier. Le circuit continue vers l’ancienne gare de St. Louis qui accueille les chantiers quartiers créatifs de MP2013, avant de se terminé par une visite des anciennes huileries occupées aujourd’hui par la cité des arts de la rue.