Agenda

Calendrier

« mars 2021
L M M J V S D
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30 31 1 2 3 4
 
Voir le plan des quartiers

Les K-barrés nous (ré)apprennent le sténopé

A l’ombre des vestiges de la carrière de la coloniale se trouve l’estacrew, sorte de bordel organisé où se réunissent des artistes venue de toute la région. A l’occasion du festival Estaqu’art l’association des K-barrés, qui réside dans ce cafoutche, nous apprenaient à fabriquer et utiliser un sténopé, le premier des appareils photo.

Le deuxième week-end de juin, l’Estaque organisait le festival Estaqu’art au cours duquel on pouvait assister à 46 expositions, ateliers et concerts dans tout le quartier. Les artistes étaient répartis dans 13 espaces dédiés au festival, tous chargés de l’histoire de ce quartier. L’un de ces ateliers nous proposait de fabriquer et d’apprendre à se servir d’un sténopé, une simple boite qui permet de photographier une scène. Animé par l’association des k-barrés, ces derniers nous ouvrent les portes de l’Estacrew.

Prise de vue aérienne de l'Estacrew

Le principe est simple, une boite de conserve bien étanche à la lumière, de préférence noire et mate, avec un trou sur le côté et le tour est joué. Après c’est une question de patience, il faut bien prévoir le temps d’exposition et disposer d’une salle noire pour le développement des clichés. Malgré cela, le sténopé reste un moyen simple de s’initier à la photographie.

Les autres articles