Métamorphoses d’une plage

De la plage aux activités portuaires du PAM (port autonome de Marseille)

Arenc, le projet Euroméditerrannée est une couche de plus sur un territoire qui s’était transformé à de nombreuses reprises

Car Arenc vient du provençal areno "sable", ce qui renvoie au souvenir d’une plage disparue fort prisée des marseillais.

Au début du 19ème siècle, on y vient pour s’y détendre et manger des oursinades...

Puis vient le temps des bains de mer. Sur la plage d’Arenc vont alors apparaître des cabines, des hôtels et des établissements balnéaires.

En 1820 Château Vert, un établissement réputé ouvre ses portes. Il fut démoli en 1865 pour édifier la gare d’Arenc.

A la fin du 19ème siècle, Arenc deviendra un grand port avec fabriques, ateliers et entrepôts divers.