Le silo d’Arenc

Silo à céréales désaffecté sur le port autonome, il est devenu patrimoine industriel du XXème siècle et sera le futur « olympia » marseillais.

Le batiment a été construit sur pilotis en 1926. « Au premier niveau, tu le sais, ça déborde en porte-à-faux. Ca a un tourniquet sur trois travées. Ca a du rythme, sacrément. C’est gris et ça peut être violet selon la lumière qui vient de la mer. C’est une cathédrale, on dirait. C’est grand comme un paquebot de la Compagnie Paquet, tu connais. Ca longe le viaduc de l’autoroute qu’ils ont fait après. C’est comme un signal. Ca ouvre la ville sur le port encore maintenant. Il n’y a plus d’oiseaux. Il n’y a plus de blé." écrit Suzanne Joubert

Le bâtiment, sur le site d’Euroméditerranée, est désormais sauvé de la démolition et est promis à une nouvelle vie.

On a confié son aménagement à Castaldi, architecte des Docks. La salle de spectacle à l’identique de l’Olympia aura une capacité de 2000 places, une autre partie sera aménagée en bureaux et en un restaurant panoramique avec vue imprenable sur les iles.